L'institut de l'inverse

Né en 2021, l’Institut de l’Inverse articule des activités de consultation, d’enseignement et de recherche dédiées à la thérapie brève systémique.

À un niveau concret, il s’agit de pratiquer et de transmettre une méthode de résolution de problèmes qui allie brièveté et efficacité.

À un niveau d’abstraction plus élevé, l’Institut de l’Inverse invite à une réflexion sur les fondamentaux de notre pensée, lesquels nous paraissent mener à une impasse adaptative.

Il propose une alternative relationnelle, une nouvelle "écologie de l’esprit" inspirée des travaux de Bateson, qui affirmait, il y a longtemps déjà, que « notre tâche la plus urgente est d’apprendre à penser autrement ».

Dany Gerbinet

Dany est, en Europe francophone, un des pionniers de la thérapie brève stratégique, une méthode qu’il pratique et enseigne depuis 1987. Il souhaite maintenant transmettre son expérience, par la formation et l’écriture. Dans la lignée de Gregory Bateson, qui proposait une « écologie de l’esprit », ses livres sont autant de plaidoyers pour une pensée et un « non-agir » respectueux des systèmes vivants (humains et non-humains).

Bibliographie :

Le Baron chez les psys (roman à intrigues psychologiques)

Le thérapeute et le philosophe (essai philosophique sur la problématique du « but conscient »)

Ce qui nous relie, tome 1 : thérapie stratégique et physique quantique (où la physique quantique rejoint le constructivisme)

Ce qui nous relie, tome 2 : vers un esprit transpersonnel (où, suivant Bateson, est proposée la conception d’un esprit relationnel, ouvert vers le dehors)

L'EQUIPE DE L'INVERSE

Tania Klein

Tania Klein

Directrice financière et innovation
Responsable développement

Pierre Ferreri

Pierre Ferreri

Formateur intervenant
Président Mètis Interactions (association amie)

Camille Barbier

Camille Barbier

Psychopraticienne, formatrice
Directrice pédagogique et communication

Jérôme Tougne

Jérôme Tougne

Psychopraticien, formateur
Responsable recherche et publication

LA THÉRAPIE BRÈVE STRATÉGIQUE ISSUE de l’école de PALO ALTO

« Quand tu es dans une impasse, il y a une issue ».

La thérapie brève stratégique est née à Palo Alto, dans les années soixante. Fille des travaux de Bateson et de Paul Watzlawick, elle s’est installée chez nous dans les années quatre-vingt, où elle continue de grandir.

Elle ne cherche pas à savoir pourquoi nos problèmes sont ce qu’ils sont, mais à comprendre comment ils fonctionnent. Elle met en évidence leurs dimensions relationnelles, qu’il s’agisse de la relation à soi (estime de soi, pensées et émotions envahissantes), de la relation entre soi et les autres (conflits familiaux ou professionnels), ou entre soi et le monde (dépression, troubles anxieux…).

Ainsi le changement personnel passe-t-il par un changement relationnel…

La thérapie stratégique repose tout entière sur le concept de tentative de solution. Elle montre que ce sont précisément les efforts par lesquels nous tentons de résoudre nos problèmes qui les aggravent. Pour paraphraser Paul Watzlawick, nous faisons nous-mêmes notre malheur.

Mais la voie qui mène à plus de problème nous indique du même coup la voie de la solution.

Il suffit d’aller à l’Inverse !